Je serai là

Toi, aujourd’hui
Qui ne me lâche pas le doigt,
Toi, ma chérie
Qui m’idolâtre comme ça.

Pour le moment
Tu m’aimes a la folie,
Et à cet instant,
Je suis toute ta vie.
Tu as besoin de moi,
De mes câlins, mes bras,
De mes bisous, mes caresses,
De ma présence sans cesse.

Pourtant, un jour prochain,
Que j’espère très lointain,
Tu prendras ton indépendance
Mettras entre nous de la distance,
Tu t’affirmeras,
Rentreras en conflit pour cela.

Il y aura des jours très difficiles
Où nos cœurs seront inaccessibles,
Il y aura des soirs particulièrement douloureux
Où les larmes couleront de nos yeux,
Il y aura des matins désenchantés
Où les mots viendront tout gâcher,
Il y aura des après-midi pesantes
Où l’incompréhension sera évidente.

Il y aura aussi des moments de rigolades
Mais sûrement moins nombreux que nos engueulades,
Il y aura aussi des moments de complicité
Vite remplacés par des duels bien mouvementés.

Tu feras des bêtises,
Peut-être même tes valises,
Tu me détesteras,
Auras sans doute honte de moi,
Tu seras en colère,
Souhaiteras probablement une autre mère.

Quelles que soient tes visions,
Tes pensées, tes réactions,
Quels que soient tes choix,
Le chemin que tu emprunteras,
Quels que soient la tristesse et le mal
Que me procureront tes états d’âmes,
Quel que soit le temps qu’il te faudra
Pour redevenir proche de moi,
Sache que tu pourras toujours compter sur moi,
Je serai à jamais là pour toi.

Même dans les moments plus compliqués
Je serai là pour t’aimer,
Te soutenir,
Même si je pourrais te contredire,
Ne pas te donner ma bénédiction
Pour certaines de tes décisions,
Voir même te secouer
Pour te réveiller.

Même dans les moments les plus sombres
Je serai là comme une ombre,
Positionnée derrière toi,
Dans le moindre de tes pas,
Prête à te rattraper
Si jamais tu t’effondrais.

Peu importe la couleur de ton temps,
Tes humeurs, tes sentiments,
N’oublie jamais, Amaia,
Que mon cœur vibrera toujours pour toi.

 

— À ma fille, Amaia —

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire