La conscience

Se sentir mal, se sentir bien,
La conscience joue sur l’être humain.
De tous ces principes qu’on a établis,
Si un jour leurs barrières on franchit,
À quel état cela nous mène,
À une haine envers nous-mêmes,
Car nos actions nous ont dégoûtés,
Ne reflétant pas ce que l’on est.

À partir du moment où l’on franchit le pas,
Revenir en arrière ne se peut pas
Il faut assumer et porter ce poids
Cette sensation gênante que l’on a en soi,
Et simplement se dire que l’on s’est déçu,
Et que dorénavant cela n’arrivera plus.

Mais peut-on dire pour notre défense
Que se sentir mal avec sa conscience,
Peut aussi nous rassurer
Car le fait de culpabiliser
Est signe d’humanité dans ce monde
Ce qui n’est pas donné à tout le monde.

— Novembre 2009 – en tête à tête avec moi-même —

Laisser un commentaire